Les annees zazous - n-dimasss.ru

Zazou Wikipédia

L'âge de l'insouciance est terminé, commence celui où la tension, la prise de responsabilités et de risques est en totale contradiction avec les idées de son père. Avec ce roman noir Jean Mazarin retrouve sa verve de conteur, celle qui nous avait enchanté dans les années 1980 avec les aventures de Lucien Poirel ou de Max Bichon, mais surtout dans. Peut-être cet alias ne dira plus rien de nos jours, mais il est aussi connu sous son véritable patronyme d'Henri Krasucki. D'autres personnages évoluent dans ce roman, interprétant de petits rôles, ce que l'on appelle de la figuration intelligente, qui prononcent quelques phrases ou simplement quelques mots, ou tout simplement ne sont que des silhouettes sur lesquels la caméra-stylo de. Deux hommes attendent le véhicule et tirent, tuant le passager, et ils balancent deux grenades au-delà de la grille d'entrée. Puis ils s'enfuient, déposant au passage leurs armes dans la besace d'une jeune femme qui enfourche son vélo, échappant ainsi aux poursuivants. Enfin on pouvait cracher sa haine en toute impunité. Cette histoire s'inspire de faits réels, bien entendu transposés, et de personnages ayant réellement existés, l'un des plus connus, outre Bousquet et Hénoque, le collègue de Descamps, étant Mésange. Cette apparence a donné l'idée à Descamps de l'installer dans une boutique de tissus afin de surveiller les agissements des Juifs et Communistes du quartier de la Nation. Il devait rendre compte mais son statut de boutiquier a été éventé et il git sur le trottoir.

Dans le même temps le commissaire Descamps, un personnage pour le moins antisémite, raciste, anticommuniste, adepte des idées vichystes, ne peut que constater la mort d'un de ses hommes, l'inspecteur Bekkham au faciès de Levantin. Son père n'est pas là, heureusement car il n'est pas de bonne compagnie. Il s'agit du commissaire Descamps, dirigeant une des Brigades Spéciales, sous la houlette de René Bousquet, et il traque impitoyablement Juifs et Communistes.

Mutins Légitimes. Un roman auquel tenait particulièrement Jean Mazarin à cause justement des thèmes développés et qui vont plus loin qu'un roman de littérature policière ou un roman noir ordinaire. C'est toute une époque qui défile sous nos yeux par la magie de l'écriture de Jean Mazarin.

Vidéo sur Les annees zazous