Les landes inondation - n-dimasss.ru

Inondations dans les Landes. LAdour sort de son lit à Saint

À Villeneuve-de-Marsan comme à Peyrehorade, les niveaux du Midou comme des Gaves réunis sétaient élevés denviron trois mètres en 24 heures provoquant des débordements conséquents mais pas non plus exceptionnels. Le sous-préfet, Serge Jacob, ne cachait pas pour autant entretenir une vigilance particulière sur lévolution de ces situations. À quelques kilomètres de là, dans le quartier de Lagastet, à Aurice, 16 maisons dhabitations étaient encore encerclées par les eaux. Certains propriétaires privés délectricité avaient reçu des groupes électrogènes, prêtés par la mairie.

Le réseau découlement des eaux pluviales, pourtant révisé cinq ans auparavant, selon le Maire Pierre Froustey, nabsorbait plus rien. Du coup, les services techniques sattelaient en forêt afin de limiter le ruissellement en contrebas et une entreprise privée avait été chargée de tenter de siphonner le réseau pluvial, sans y parvenir. À cette heure-ci, les pompiers avaient déjà effectué plus de 130 interventions depuis la veille. La préfecture recensait également une quinzaine de chutes darbres et autant de routes secondaires coupées. Hormis une famille de Trensacq, personne navait pour autant dû être relogé. Les fortes précipitations du week-end ont donné beaucoup de travail aux mairies et aux sapeurs-pompiers. Tour dhorizon des dégâts collatéraux. M obilisation des grands jours, dimanche matin, à la préfecture de Mont-de-Marsan, où les très fortes précipitations de la journée de samedi, qui sétaient prolongées durant la nuit, avaient motivé le passage au niveau de vigilance inondations orange et la. «Le problème que lon rencontre cest que la nature na pas eu le temps dabsorber tous ces apports répétés depuis le mois de janvier et que la concentration de ces précipitations sur une période extrêmement courte est venue finir de saturer des sols et des fossés déjà gorgés deau résumait, ce dimanche à 14 heures, le sous-préfet de permanence en. Autant dinterventions qui ont permis de limiter les encombres dimanche. Fortes inquiétudes dans le Born, dans le Born, les risques dinondations de lEhpad de Parentis-en-Born avaient poussé le maire à déclencher un plan communal de sauvegarde dimanche matin à la première heure. Celle-ci a été levée par le maire, Bernard Laine, aux alentours de 20 h 30. Un cas particulier à Luë, en Haute Lande. Située à lépicentre des précipitations, la Haute Lande a connu une pluviométrie record puisquentre vendredi soir et dimanche matin la station de Météo France automatisée du lieu-dit Le Lanne, à Sabres, a enregistré un total de 130.